Docteur Azencott - Chirurgien vasculaire - Retout accueil

Accueil > Interventions > Angioplasties. Stents

Angioplasties. Stents

 
LES FAITS
 
La maladie athéromateuse est à l’origine de la majorité des lésions artérielles. La plaque athéromateuse consiste en une accumulation dans la paroi de l’artère de lipides (graisses), de glucides (sucres), de tissus fibreux et de dépôts calcaires,aboutissant à un retrécissement de l'artère ou sténose.
 
L'Angioplastie et le stenting sont réalisés lorsqu'une sténose devient importante ,créant un ralentissement circulatoire.
 
L'angioplastie consiste à introduire dans l'artère malade, un cathéter muni à son extrémité d’un ballon gonflable. Le ballon est positionné sous contrôle radiologique au niveau de la sténose, puis gonflé grâce à une seringue équipée d’un manomètre.La  plaque est ainsi compressée ,permettant l'amélioration du flux circulatoire.
 
Les Stents ou endoprothèses sont des ressorts métalliques qui permettent  de maintenir l’artère « ouverte » après l'angioplastie.  Lorsque le ballon est gonflé , le stent s' expand à l'intérieur du vaisseau afin d'éviter à la plaque de se retrécir de nouveau.

 

ANGIOPLASTIE ILIAQUE

 Stent monté sur ballon d'angioplastie

BALLON DE DILATATION AVEC STENT

 

A QUOI SERT L’ARTERE ILIAQUE ?

 

La bifurcation aortique

 

L’artère iliaque est l’artère nourricière principale du membre inférieur. Elle se situe profondément, au niveau de l’abdomen, sous l’ombilic, juste devant les os du bassin. Elle se prolonge par l’artère fémorale au niveau du pli de l’aine.

 

QUELLE LESION EST A L’ORIGINE DU RETRECISSEMENT DE L’ARTERE ILIAQUE ?

 La maladie athéromateuse est à l’origine de la majorité des lésions artérielles.

 
La plaque athéromateuse consiste en une accumulation dans la paroi de l’artère de lipides (graisses), de glucides (sucres), de tissus fibreux et de dépôts calcaires.
 
Cette plaque peut se compliquer en se fracturant à l’intérieur de l’artère ce qui peut entraîner soit une embolie soit une thrombose de l’artère. Ces plaques athéromateuses se développent préférentiellement au niveau des bifurcations en raison des turbulences du flux sanguin. La maladie athéromateuse est favorisée par les facteurs de risque cardio-vasculaire : tabac, hypertension artérielle, anomalies lipidiques (cholestérol), diabète.
 

COMMENT SE TRADUIT UNE STÉNOSE ILIAQUE ?

 La sténose iliaque peut être asymptomatique et découverte au cours d’un examen médical systématique par votre médecin généraliste ou par un médecin spécialiste (angiologue, cardiologue).

 
Les manifestations cliniques (artérite) sont liées au degré de rétrécissement de l’artère et sont classées en deux stades de gravité croissante :
 
- Douleurs d’effort : Douleur à type de crampe ou de sensation de fatigue de certains groupes musculaires (fesse, cuisse, mollet), déclenchée par l’exercice physique et disparaissant au repos. Cette douleur survient à la marche, jamais au repos ou à la station debout. Il peut également s’agir de sensation de serrement, de torsion, de brûlures ou un simple engourdissement du membre. La distance parcourue avant la survenue de la douleur (périmètre de marche) peut varier de moins de quelques mètres à plus de 500 mètres et constitue un bon indice de sévérité de la maladie.
 
-  Douleurs de repos : Il s’agit de douleurs nocturnes intenses, souvent intolérables, siégeant au niveau des extrémités (orteils, pieds) qui sont froides. Ces douleurs obligent le patient à laisser pendre la jambe hors du lit et cèdent alors très progressivement. Elles traduisent un degré plus avancé de la maladie et imposent un avis médical urgent avant la survenue d’ulcères ou de gangrène.
 
Dans de rares cas, la sténose iliaque peut être diagnostiquée au cours du bilan de troubles sexuels (difficultés d’érection).
 
 
 

QUELLES SONT LES MODALITES DE L’INTERVENTION CHIRURGICALE ?

  

L’intervention est pratiquée, au bloc opératoire, sous anesthésie locale associée à une sédation par voie générale (perfusion).

 

Elle consiste à ponctionner l’artère fémorale (au pli de l'aine) pour introduire un cathéter muni à son extrémité d’un ballon gonflable. Le ballon est positionné sous contrôle radiologique au niveau de la sténose, puis gonflé grâce à une seringue équipée d’un manomètre. Dans les cas où le contrôle radiologique n’est pas immédiatement satisfaisant, le chirurgien met en place par le même procédé un ressort métallique (stent) afin de maintenir l’artère « ouverte ». Après avoir retiré le cathéter, un pansement compressif est maintenu jusqu’au lendemain.

La durée de l’hospitalisation varie de 2 à 3 jours. Les soins postopératoires sont limités aux pansements et aux injections sous-cutanées d’anticoagulant. A la sortie, le médecin vous prescrira   un traitement anti-agrégant plaquettaire. Vous serez revu en consultation par votre chirurgien un mois après votre sortie du service, puis au 3ème et 6ème mois par votre médecin spécialiste pour une écho-doppler de contrôle.

     

  Ballon pour angioplastie                                                   Ballon  gonflé                                          Stent

                                                                                                  





 

VIDEO ANIMATION D'UNE ANGIOPLASTIE STENT

 

ANGIOPLASTIE et STENT de l'ARTERE ILIAQUE PRIMITIVE

 

 Sténose hyper serrée de l 'artère iliaque primitive droite   chez un patient jeune présentant un tableau récent de claudication intermittente du mollet et de la cuisse droite avec un périmètre de marche inférieur  à 100 mètres sur terrain plat.

 

1- L ARTERE ILIAQUE EST TRES RETRECIE SUR ENVIRON 1 CM DE LONG 2-UN STENT ACIER  EST  MONTE SUR LE GUIDE A CHEVAL SUR  LA ZONE OCCLUSE AFIN DE RECANALISER L ARTERE
3-LE BALLON D ANGIOPLASTIE EST  GONFLE 4-LE STENT A ETE DEPLOYE SUR LA ZONE RECANALISEE LORS DE LA DILATION
5-  L ARTERE ILIAQUE  A ETE DEBOUCHEE 

 LES DIFFERENTES PHASES D'UNE 

ANGIOPLASTIE ET STENT DE L' ARTERE ILIAQUE PRIMITIVE

 

 

ANGIOPLASTIE STENT FEMORO POPLITE

 Occlusion fémoro poplité  chez une patiente présentant un tableau récent de douleur du pied et de la jambe avec un périmètre de marche effondré de 10 mètres.

Une recanalisation - stent est effectuée avec succès

1-  L ARTERE FEMORALE ET POPLITE SONT BOUCHEES SUR ENVIRON 10 CM DE LONG 2- UN GUIDE EST  PASSE AU TRAVERS DE LA ZONE OCCLUSE AFIN DE RECANALISER L ARTERE
3- UN BALLON D ANGIOPLASTIE EST MONTE SUR LE GUIDE ET EST ENSUITE GONFLE 4- UN LONG STENT EST ENSUITE DEPLOYE SUR LA ZONE RECANALISEE ET DILATEE
5-  L ARTERE A ETE DEBOUCHEE ET DEMEURE PERMEABLE

 LES DIFFERENTES PHASES D'UNE RECANALISATION

SUIVIE D'UNE ANGIOPLASTIE ET STENT DE L' ARTERE FEMORO POPLITE

Dernière mise à jour le 02.07.2013